Depuis janvier 2020, le monde entier a été drastiquement bouleversé par la pandémie du Coronavirus. Un confinement pendant des mois, des frontières fermées et une vie quotidienne chaotique. La pandémie a imposé un changement radical de nos habitudes ; distanciation sociale, interdiction de rassemblements, prise de la température corporelle à l’entrée de chaque établissement et port de différentes sortes de masques. D’ailleurs, on peut trouver en ce moment plusieurs types de masques sur le marché : les masques chirurgicaux, les masque FFP2 ou bien les masques dits alternatifs ou grand public.

Les masques alternatifs : c’est quoi exactement ?

Les masques grand public ou alternatifs sont utilisés comme geste barrière anti-covid afin d’éviter la pénétration dans le système respiratoire des gouttelettes éjectées susceptibles d’infecter. Ils sont généralement industrialisés et fabriqués en tissu. On peut les trouver en pharmacie et dans les points de vente de matériel médical ou les fabriquer à l’aide de tutoriels réalisés par des médecins professionnels. Ils ont la faculté d’être lavables et réutilisables avec une certaine limitation. Ce type de masque se divise en deux catégories :

  • les masques destinés aux individus ayant des contacts fréquents qui sont exposés en exerçant leurs professions ;
  • les masques destinés aux individus ayant des contacts passagers.

Pour les deux types de masques, il faut absolument veiller au respect des conditions d’utilisation, les indications et les normes établies par les autorités responsables.

Bien utiliser son masque alternatif

Le respect rigoureux des indications sanitaires concernant le port et la confection des masques est indispensable pour faire face au covid. En effet, le port du masque seul est inutile si les précautions nécessaires ne sont pas prises. Par conséquent, avant de porter ou de manipuler son masque, il faut impérativement se laver ou se désinfecter les mains. Le masque doit être porté tout en s’assurant qu’il couvre bien votre bouche, nez et menton. Il faut aussi vérifier que lors de l’expiration, il n’y a pas de remontée d’air en direction des yeux. De plus, il est obligatoire de ne pas trop le déplacer une fois porté et de se laver les mains une fois le masque touché.

La plupart du temps, une fois utilisé, le masque doit être jeté. Toutefois, les masques alternatifs offrent la possibilité de les laver et les utiliser une nouvelle fois. Pour un lavage optimal, il est préférable de laver le masque en machine pendant au moins 30 minutes à une température supérieure ou égale à 60 °C. Ensuite, afin d’être sûr que toutes les bactéries sont débarrassées, il est conseillé de repasser son masque à une très haute température. Pour finir, le mettre dans un sac en plastique bien fermé et le ranger dans un endroit isolé.

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...